Partagez
Aller en bas
avatar
Exilé
Messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Présentation Jinghua chasseresse hyrkanienne

le Mer 27 Déc - 17:06
Jinghua d’Hyrkanie
Nom du personnage :Jinghua
Age : 26 ans environs
Royaume de provenance : Hyrkanie
Langue secondaire : Hyrkanien
Dieu de prédilection : Set (actuellement)
Clan : Sargoth


Background :

Je suis une fille de la Grande Steppe, fille d’Okun et d’Odval. Élevée dans la tradition des steppes, on nous apprend à être rapidement autonomes pour ne pas être un poids pour le clan.
Bon archère et chasseresse, avec mes yeux couleurs améthyste je devins vite la femme la plus courtisée du clan. Au détour d’une conversation j’entendis Okun accepter mes « fiançailles » avec le fils du Khan en échange de deux juments et d’un étalon.

Pour satisfaire ses ambitions mon père me vendait comme une vulgaire chèvre. La nuit même je pris la décision de quitter le clan et de me diriger vers la Grande Mer de la Vilayet.
J’étais vraiment naïve à cette époque, le premier groupe qui croisa ma route me réduisit en esclavage pour finalement arriver au grand marché d’Aghrapur.

Je fus vendu à un marchand Stygien du nom de Shepsu-Hur, originaire de la lointaine Khémi, intrigué par la couleur de mes yeux. Je pris alors la route avec la caravane marchande de mon maitre en direction de la Stygie.

Quelle ironie, j’ai fui les miens pour ne pas être vendue comme une chèvre pour finir appartenir à un homme d’une autre contrée.

Ce serait un long voyage difficile et pénible pour arriver à la demeure de mon maitre. Lors du trajet je fus instruite des nouvelles coutumes de mon maitre, notamment la langue et la religion de Set, par les esclaves de Shepsu-Hur. Set est un dieu puissant et impitoyable, mais il peut accorder des faveurs à ces suivants, le vénéré me sera bénéfique je pense.
Un soir pendant les dévotions au Dieu Serpent j’aperçus un aspic des sables qui allait mordre une autres esclave et je l’ai mise en garde, celle-ci par réflexe frappa avec une poêle le reptile.
L’esclave stygienne se figea et me regarda fixement attendant une réponse de ma part. Je lui fis mon plus beau sourire et continua de préparer le diner.

Ce fut plus tard dans la même soirée que les gardes de Shepsu-hur vinrent m’arrêter sans ménagement. Je fus conduit devant le maitre et celui-ci m’accusa d’être une blasphématrice.
Entre plusieurs hurlement de colère j’ai demandé ce qu’il m’était reproché, pour finalement apprendre que j’avais Blasphémer, tuer un Serpent sacré et tenter d’empoisonné la caravane.
Les stygiens hurlaient et voulaient me tuer immédiatement, mais Shepsu-Hur décréta que ma mort serait trop rapide pour expier un tel crime.

Je ne me souviens pas comment je fus accroché à cette croix en plein désert ni du temps qui passa entre l’arrestation et mon réveil, juste des souvenirs éparses d’un homme brun et vigoureux qui m’a détachée. Il m’indiqua que cette région serait mon « nouveau royaume » et me dit de suivre les vestiges de la route de pierres noire.


Dernière édition par Jinghua le Dim 21 Jan - 13:54, édité 1 fois
avatar
Administrateur
Messages : 262
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.lesombresdelastygie.com

Re: Présentation Jinghua chasseresse hyrkanienne

le Mer 27 Déc - 17:20
Bienvenue!
Super BG au passage, on avais pas encore d'Hyrkanien, youhou ! Laughing
avatar
Exilé
Messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation Jinghua chasseresse hyrkanienne

le Lun 15 Jan - 15:37
Première semaine :

Cette semaine fut longue, dangereuse mais surtout laborieuse. J’ai suivi la route noire comme me l’a indiqué mon libérateur, traversant cet horrible désert. Je suis arrivé devant une mésa que j’ai escaladée. A son sommet je découvre que suis proche d’un long fleuve serpentant entre les falaises. Un fleuve, cela veut dire, du gibier, de l’eau, et peut être la civilisation. La montée fut bien plus facile que la descente mais j’arrive tant bien mal à descendre la mésa.

J’ai finalement trouvé en suivant le fleuve une petite zone abritée en haut d’un col. Proche de l’eau, j’ai des gisements de fer et je serai à l’abri en hauteur. Je vais y monter un abri qui je l’espère ne sera pas de fortune.

Le soir du cinquième jour j’ai eu la visite de deux guerrières, une fière guerrière du Nordheim à la chevelure de feu se nommant Avilda, la seconde Hatchepsout, je pense d’ascendance stygienne mais je ne suis pas sûr.  J’étais sur la défensive, car de nombreux pillards vivent proches de ma demeure en construction. Leurs intentions n’étaient pas hostiles bien au contraire, cette visite de courtoisie me remplit de joie, enfin des personnes n’en voulant ni à ma vie ni à mes maigres possessions. Avilda m'a proposée de visiter sa cité au Nord, Sargoth et je l’ai accompagné intriguée qu’une cité puisse exister sur des terres aussi hostiles.

Nous avons quittés les terres arides, pour rejoindre au-delà des immenses falaises une contrée froide et pluvieuse, mais bien plus verdoyante. Un véritable périple, des loups géants et un ours plus tard nous sommes arrivés en vue de Sargoth. Une cité fortifiée, austère et fonctionnelle, comme le peuple qui l’a érigée. Avilda a réussi à me convaincre de rejoindre cette cité, il est vrai que je serai mieux protégés ici que seule au sud. Elle me confie la tache de charpentier de Sargoth, je serai en charge de l’approvisionnement des ressources nécessaires à la fin de construction de la ville.

Ma nouvelle vie commence sur ces terres, je ne suis plus seule.
avatar
Exilé
Messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation Jinghua chasseresse hyrkanienne

le Mar 30 Jan - 15:31
Seconde semaine en terre d’exil

Je me suis installée à Sargoth, nous ne sommes pas nombreux, quelques artisans, deux guerriers, Avilda et moi, la réfugiée.

Je ne m‘apitoie plus sur mon sort, j’ai des objectifs à remplir, mes journées s’enchainent par des heures de labeur à ramener des matières premières pendant que les artisans les transforment en matériaux de constructions. Le village n’est pas fini, il manque le toit de certains bâtiment, tandis que les autres sont plus fonctionnels que charmant.

Les entrepôts se remplissent bien, je décide de retourner à mon premier refuge, bien positionné, une source d’eau, des veines de fer et de charbon proches, dans un col, passage idéal pour peut-être faire du commerce. Puis cela permettra de remplir les coffres d’or et de matières premières difficiles d’accès pour Sargoth.

Avec l’aide des ouvriers de Sargoth, je bâtis un petit comptoir fortifié, nous sommes situés entre le Navire de Pierre et les tribus des Hyènes du Désert. Si nous travaillons dur je ne veux pas être spolié de ce labeur. Chaque travailleur sera armé pour défendre sa vie et nos marchandises.

C’est lors de l’une de ses attaques mal organisées des Hyènes que je fais la rencontre d’un Stygien nommé Amun. Il est venu nous aider à repousser les  chiens galeux et sans son intervention je ne suis pas sûr que nous ayons réussi à les repousser. Je l’invite alors à l’intérieur et j’apprends qu’il est le serviteur de Karn-Ho-Tep, le potentat dirigeant une cité au sud du grand fleuve, Zeretis l’Antique. Il aurait soit disant sortie la ville du désert en une nuit, un puissant sorcier semble-t’il. Il me propose un travail de mercenaire, que je décline lui expliquant que je suis au service d’Avilda et qu’il devra négocier dans le nord pour ce genre de travaux.

Tout se déroule pour le mieux, nous finissons les travaux et nous commençons une production de fer et de briques, l’avenir me semble florissant.



Contenu sponsorisé

Re: Présentation Jinghua chasseresse hyrkanienne

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum